xxxx
XX

 
XX

FFF
F

ANATOMIE DU FELIN : suite :


 




Les oreilles :


 



Les oreilles des félins sont très sensibles et nombre d'entre eux repèrent leur proie à l'ouïe, tel le serval.

  

D'une grande mobilité, elles sont en outre un organe de communication corporelle important.

 

Les facultés de l'oreille féline étant bien supérieures à celle de l'humain.

  

Les oreilles sont sensibles à la température et sont un lieu de déperdition de chaleur.

  

C'est pourquoi les félins qui vivent dans des milieux froids ont des petites oreilles, comme l'once, au contraire du chat des sables qui a de larges pavillons pour évacuer la chaleur.

 

 


 

Elle peuvent aussi dépendre des proies convoitées, plus grandes pour un animal qui fera peu de bruit et vice versa, car un large pavillon d'oreille répercute les sons et vibrations les plus ténus, permettant une grande précision pour le décelage des proies, par exemple si elles se cachent sous le sable.

  

Certains félins comme le lynx et le caracal voient leurs oreilles surmontées de "plumets", touffes de poils fin d'environ 5 cm.

  

Ces derniers joueraient un rôle essentiel dans l'audition des félins en portant, mais aucune étude ne confirme à l'heure actuelle cette thèse.

 

 

L'organe de Jacobson :


L'organe voméronasal ou organe de Jacobson, situé près du palais, permet de "goûter" certaines odeurs bien spécifiques, comme les marques olfactives des autres félins.

 

L'utilisation de cet organe se caractérise par le flehmen, une grimace qui consiste chez les félins à ouvrir la gueule et découvrir les gencives.

 

Il complète efficacement l'odorat, sens des félins le plus complexe à étudier.


  
 

La langue :


La langue des félins est tapissée de papilles cornées orientées vers l'arrière qui lui permettent de laper plus facilement l'eau, mais aussi de faire sa toilette, d'enlever en partie les poils de ses proies et de mieux racler leur chair.

 

 

 Détails sur les papilles


 

 

La denture des félins :


 



Les félins possèdent 28 à 30 dents.

  

Leurs quatre canines sont plus longues que celles des loups et sont utilisées pour la mise à mort.

  

Leur taille a même atteint 18 cm au temps des tigres à dents de sabre.

  

Les 12 petites dents de devant, ou incisives, servent à arracher les poils ou les plumes et la viande des os.

 

Sur les côtés des mâchoires se trouvent les prémolaires et les molaires, également appelées dents jugales ; elles sont moins utiles pour les félins mâchant peu leur nourriture.

  

Les dernières prémolaires supérieures et les premières molaires inférieures des félins sont aiguës et tranchantes et faites pour déchiqueter la viande.

Ces dents particulières sont appelées les carnassières.

 


 













Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement